1. Pourquoi faire affaire avec un conseiller en hébergement?

Parce qu’un conseiller en hébergement, membre de l’ACHQ, est un professionnel qui sera en mesure d’identifier parfaitement vos besoins. Cela lui permettra alors de cibler le milieu de vie le mieux adapté à votre situation et à votre budget. Comme il a une connaissance approfondie de toutes les résidences du territoire, le conseiller ACHQ saura vous guider dans cette démarche et vous épauler tout au long du processus.

2. Puis-je contacter plusieurs conseillers en hébergement?

Les conseillers en hébergement préfèrent habituellement demander l’exclusivité dans cette démarche d’accompagnement. Non seulement est-il important de créer un lien de confiance avec le conseiller, afin qu’il identifie très bien vos besoins, mais cette manière de faire évite aussi de créer de la confusion dans vos recherches.

En effet, si plusieurs personnes travaillent simultanément sur le même dossier, des demandes similaires aux mêmes résidences se feront alors en double au nom des mêmes futurs locataires. Il est donc important de travailler en collaboration avec un seul conseiller à la fois.

3. Combien coûtent vos services?

La réponse est fort simple : il n’y a aucuns frais pour nos services. Ce sont les résidences privées pour aînés (RPA) qui assument les honoraires pour les résidents étant accompagnés par des conseillers en hébergement.

4. Est-ce que le coût de mon logement sera plus élevé, si je travaille avec un conseiller en hébergement?

Absolument pas. La résidence respecte le prix établi pour chacun des logements, et ce, peu importe que l’éventuel résident soit accompagné ou non. Cela dit, le coût total d’un même type de logement pourrait varier en fonction des soins et services que le résident choisirait d’ajouter ou pas à son bail.

5. Quels types d’hébergement ou de résidences pouvez-vous trouver pour moi?

Nous travaillons avec l’ensemble des résidences privées certifiées. Cela comprend les résidences pour personnes autonomes ou semi-autonomes, aussi connues sous l’appellation officielle de « résidence privée pour aînés (RPA) », les CHSLD privés et les résidences familiales.

6. Existe-t-il des résidences privées pour aînés (RPA) pouvant répondre à mes besoins particuliers?

Oui, mais pas toutes les RPA. C’est pourquoi nous en tiendrons compte dans nos recherches afin de dénicher LA résidence qui répond le mieux à vos critères et à vos besoins. 

7. Suis-je obligé de prendre tous mes repas dans la salle à manger de la résidence?

Il existe des résidences où les repas sont optionnels (les RPA) et d’autres où les repas sont obligatoires. Nous en tiendrons également compte dans nos recherches en fonction de vos souhaits et de votre budget.

8. Puis-je continuer à faire affaire avec mon médecin de famille même si la résidence offre les services d’un médecin sur place?

En optant pour une résidence privée pour aînés (RPA), vous êtes libre de choisir ou non de faire affaire avec le médecin œuvrant sur place. Il est toujours possible de conserver son médecin de famille, si vous le souhaitez. Certaines résidences ont parfois un médecin de famille sur place qui pourrait devenir le vôtre, ce qui faciliterait les rendez-vous et limiterait les déplacements.

9. La femme de ménage que j’ai depuis longtemps peut-elle continuer à venir chez moi en résidence?

Comme pour la question précédente, les RPA ne peuvent vous obliger à souscrire au service d’entretien ménager de la résidence. Vous êtes libre d’y souscrire ou non, et de conserver votre femme de ménage, si tel est votre désir. Par contre, d’autres types de résidences (que les RPA) en font une obligation. Un conseiller en hébergement de l’ACHQ pourra vous diriger vers une résidence vous permettant de répondre à votre souhait.

10. Existe-t-il des résidences privées pour aînés (RPA) répondant aux besoins des personnes en perte d’autonomie?

Oui. Plusieurs  résidences privées pour aînés offrent une gamme de services répondant aux besoins de personnes en perte d’autonomie. Par contre, il est important de prendre connaissance des limites d’accueil (capacité d’accueil et services offerts) de chaque résidence afin de faire un choix éclairé. Les conseillers de l’ACHQ vous accompagneront dans cette démarche.

11. Comment faire pour trouver la résidence qui convient le mieux à mes besoins?

La meilleure manière d’y parvenir est de bien évaluer, en toute franchise, vos besoins, vos attentes, votre condition physique et votre budget. Le conseiller en hébergement possède l’expertise et les habiletés pour procéder à la meilleure évaluation qui soit. Il sera ensuite plus facile de trouver une résidence qui correspondra le mieux à vos besoins.

12. Comment m’assurer que la résidence respectera son offre de services et de soins proposés?

Disons tout d’abord qu’un bail est un contrat liant deux parties (un locataire et un propriétaire). Cela implique que les deux parties ont des droits et des obligations. Le bail dans une résidence pour aînés devrait comporter, outre le bail de la Régie du logement, l’Annexe 6 qui détermine le coût et la liste des soins et services que vous désirez recevoir de la résidence. Vous serez donc à même de prendre la décision la plus appropriée à votre condition. En signant conjointement le bail, les parties s’engagent formellement à respecter les clauses et conditions du bail, incluant les soins et services auxquels vous aurez souscrit, en toute connaissance de cause et en toute liberté.

Advenant le non-respect par la résidence des soins et services attendus, vous aurez le droit de porter plainte et d’exiger le respect de votre bail.

13. Advenant un changement dans mon état de santé, pourrais-je modifier ma sélection de services/soins en cours de bail?

Oui. En demeurant dans une résidence évolutive (offrant plusieurs types de soins et de services), il sera possible d’ajouter des services en cours de bail. Par contre, il est important de prendre en compte que certaines RPA puissent alors considérer que votre condition physique ou de santé ne respecte plus les conditions minimales pour vous héberger.

14. Les conseillers en hébergement sont-ils liés à des résidences privées pour aînés ou sont-ils indépendants?

Les conseillers en hébergement, membres de l’ACHQ, sont indépendants et travaillent avec l’ensemble des résidences certifiées. Ils ne sont donc pas liés exclusivement à certaines résidences.

15. Quelle est la différence entre une résidence privée pour aînés (RPA) et un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD)?

Une résidence privée pour aînés (RPA) est gérée par un propriétaire privé unique ou par un groupe d’actionnaires, alors que les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) sont généralement des entités publiques gérées par le gouvernement. Cependant, il existe aussi des CHSLD privés.

Pour avoir accès à un CHSLD public, il faut obligatoirement être préalablement pris en charge par une travailleuse sociale d’un centre local de soins communautaire (CLSC) ou d’un hôpital. Il faut aussi savoir que les CHSLD accueillent des personnes qui correspondent à un certain niveau de perte d’autonomie.

L’autre différence majeure réside dans les coûts qui, dans les CHSLD publics, sont partiellement pris en charge par le gouvernement (ministère de la Santé et des Services sociaux – MSSS). Lorsque vous résidez en RPA ou en CHSLD privé, vous devez assumer tous les coûts, parce qu’il s’agit de résidences privées.

16. Existe-t-il des listes d’attente pour les résidences privées pour aînés (RPA)?

Normalement, la majorité des résidences privées pour aînés n’ont pas de liste d’attente. Seule la disponibilité de la chambre ou du logement désiré peut varier. En général, le délai de relocalisation peut donc se faire assez rapidement.

10521, rue Rancourt
Montréal Québec
H2B 2P4

louissirois@acsaq.com
514 383.3383